Bâtir la confiance, Donner du sens au futur


Le Cercle les Echos.fr 25.10.2016


Philippe DRENO / Directeur associé de Stratorg Group

Quel que soit son environnement, la stratégie demeure pour l’entreprise l’art de coordonner et d’allouer ses forces pour obtenir les avantages concurrentiels qui lui permettront d’atteindre ses objectifs. Avec le temps, les questions posées au stratège restent les mêmes. Ce sont les réponses qui changent.
Chaque époque génère son modèle stratégique et la nôtre, marquée par une conjonction exceptionnelle de bouleversements majeurs, appelle d'urgence à inventer le sien.


Dans les années 60 et 70, le modèle dominant consistait à constituer un large portefeuille d'activités afin de capter un maximum des richesses alors en forte croissance. C'était l'époque bénie de la diversification et des grands groupes. Puis, dans les années 80 et 90, années de crise et d'exigences accrues de rentabilité, cette approche financière a été supplantée par la logique industrielle. Il n'était alors question que de "recentrage", de "consolidation" et de "rationalisation" afin d'obtenir des "synergies" et de maîtriser les coûts et des compétences.

Les Echos 13.07.2016


Par Jean-Luc Fallou / Président de STRATORG Group et du Trust Management Institute   

Comment faire se lever les Français comme un seul homme contre un projet de loi ? En le taxant – à tort ou à raison – d’inégalitaire. Pourquoi des Américains modestes étaient-ils vent debout contre la réforme du système de santé de Barack Obama qui leur était pourtant destinée ? Parce qu’ils avaient le sentiment qu’elle écornait leur liberté économique.

Égalité, liberté de commerce... ces valeurs sacrosaintes, capables de mobiliser tout un peuple au-delà des clivages partisans, ce sont ce qu'on appelle des contrats invisibles. Pacte collectif tacite forgé par l'histoire, le contrat invisible est un outil qui a été développé pour décrypter l'ADN profond des organisations et les aider à définir et conduire leurs projets stratégiques.

Le "contrat du siècle" remporté par DCNS en Australie est venu couronner une impressionnante série de succès pour l’industrie française de défense : Rafale en Egypte et au Qatar, corvettes en Egypte, satellites militaires au Maroc et aux EAU…

Depuis deux ans, tout se passe comme si une vague irrésistible portait l’« équipe de France de la défense ».  L’analogie sportive ne doit cependant rien aux circonstances, pas plus que cette réussite n’est le fruit du hasard. Alors que les produits, les compétences ou la géopolitique n’ont que peu changé par rapport à une époque encore récente où nous allions de déception en déception, c’est bien la capacité de tous les acteurs impliqués à désormais œuvrer en équipe qui fait aujourd’hui toute la différence. Et la confiance est le ciment de cette dynamique collective.

GPO Mag.fr (site d'information des dirigeants d'entreprise) 30.06.2016


Par Jean-Luc Fallou jeudi, 

Désireux de dynamiser une organisation qu’il juge assoupie, le nouveau PDG d’un grand groupe industriel élabore un vaste programme stratégique fondé sur un mot d’ordre simple : « Tous entrepreneurs ! ». Voilà qui devrait mobiliser et responsabiliser mes cadres, pense-t-il. Las, quelques mois plus tard, il constate l’échec complet de son initiative. Son tort fut de ne pas percevoir que son appel à l’entrepreneuriat ne trouverait aucun écho, voire se révélait déstabilisateur, dans une entreprise historiquement animée d’un sentiment collectif très fort.

Comme beaucoup, ce patron s’est heurté à la « culture d’entreprise », une réalité trop souvent insaisissable malgré son poids considérable dans l’issue des grands projets d’entreprise. Afin d’identifier et d’expliciter les valeurs, les comportements et les modes de pensée qui la fondent, des chefs d’entreprise regroupés au sein du Cercle Raphaël (groupe de travail initié par Stratorg Group) ont développé il y a quelques années la notion de contrat invisible®. L’expression comme la méthode sont protégées par la propriété intellectuelle, mais le principe mérite d’être plus largement connu car il propose une grille de lecture qui a démontré sa pertinence face aux défis des grands projets de transformation, fusion-acquisition, plans stratégiques, etc.


Par Jacques Lefevre
Les Echos.fr 19 mai 2016  

Le « contrat du siècle » remporté par DCNS couronne une impressionnante série de succès pour l’industrie française de défense. Quand elle joue en équipe... elle gagne !
Satellites militaires vendus au Maroc, des Rafales pour l'Egypte et le Qatar et récemment le contrat du siècle décrochés par le français DCNS avec la vente de sous-marins à l'Australie ... Depuis deux ans, tout se passe comme si une vague irrésistible portait l’« équipe de France de la défense ». Alors que les produits, les compétences ou la géopolitique n’ont que peu changé par rapport à une époque encore récente où nous allions de déception en déception, c’est bien la capacité de tous les acteurs impliqués à désormais œuvrer en équipe qui fait aujourd’hui toute la différence. Et la confiance est le ciment de cette dynamique collective.